Phèdre

L’image contient peut-être : texte

Vous pouvez voir ou revoir cette création :
– samedi 13 et dimanche 14 mai 2017 à 17 heures, représentations gratuites suivies d’un buffet participatif. Parc Bachelard de Grenoble, nouveau théâtre de verdure
– vendredi 7 juillet – Monster’ Art – Fréjus
– jeudi 3 aout à 18 h et samedi 5 aout à 14 h, sur la casemate habituelle, juste en dessous du centre d’art bastille, au festival « A La Bastille ! », Festival de théâtre en plein air de Grenoble, 5ème édition, du 1er au 15 août 2017, sur le site de la Bastille, Grenoble.

20161115_191512.jpg
Mise en scène : Philippe Bazatole
Avec Astrid Heymann, Delphine Leroux, Philippe Bazatole, Anne Zouaoui, Lauranne Coignard, Clément Jouanneau et Suzanne Verdet
Costumes : Marieke Richard
Musique originale : Olivia Haviland
Vidéo : Valentin Radlo
Régie lumière : Gislaine Jouanneau

20161115_190222.jpg
via Patrice Osete

« … j’étais au théâtre jeudi soir et j’ai passé un très bon moment. La prouesse de ton comédien et les milliers d’alexandrins ingurgités, l’énergie de la troupe malgré la représentation de l’après-midi, la complexité d’intégrer tout ce monde dans ton projet nous prouve que c’est un exercice difficile. Mais en plus de tout ca, j’ai été embarqué par ta mise en scène et tes propositions hyper créatives.
J’ai félicité Anne car elle est exceptionnelle mais je ne me doutais pas qu’en plus d’être un metteur en scène brillant, tu étais aussi doué pour le jeu. Chapeaux bas Philippe, je me suis senti tout petit avec mon monologue 🙄Cela dit ce qui compte c’est l’émotion provoquée dans le public et ça a vraiment marché. Bravo bravo bravo »
20161115_190756.jpg
 

« André Bon Excellent! En règle général, je me fous de savoir si c’est un spectacle amateur ou professionnel, pourvu que ce soit bon.. Mais tout de même. Après un Pirandello à la mc2 peu engageant, Phèdre avait belle allure. Une mise en scène rythmée avec de jolies trouvailles, des comédiens qui ont rendu toute la beauté du texte. Chapeau bas, Philippe, je t’aime! Je reviendrai, c’est sûr en janvier au Crearc. »
20161122_221747.jpg

Nous sommes à la recherche d’autres lieux et dates pour jouer la pièce intégrale. Merci de nous contacter à cet effet.

Lien vers une présentation vidéo
20161115_183624.jpg

Marie Ravet Bravo à toi Philippe et à toute la troupe pour ce fabuleux moment passé en compagnie de Phèdre en mars dernier. Bravo également aux très belles voix.

14937396_10207492452894816_1254965590126173699_n.jpg
Céline JayDel J’ai vu Phèdre au petit théâtre du Créarc. Mise en scène originale et épurée, superbe interprétation. J’ai été bluffée par les deux comédiens principaux, convaincants dans le drame sans jamais trop en faire, l’équilibre est subtil. Je suis admirative. Chapeau, vraiment, Multiplicolore.

20161115_185346.jpg
via Chris Chrys Tèle‎ à Philippe Bazatole 16 novembre, 00:22 ·
Bon allez! C’est pas tout ça mais quand un copain est assez fou pour se lancer dans une telle aventure, on peut quand même lui écrire un petit mot à ce sujet. Mon cher Philippe, je vais tout te dire. Je dois bien t’avouer que la tragédie et Phèdre ne m’ont jamais emballé! Souvenirs d’adolescence douloureux, où t’en as carrément rien à faire de cette prose rébarbative alors que tes soucis sont plutôt axés sur ton acné prononcé. Alors j’appréhendais un peu, il est vrai. Certes, j’ai moins de boutons alors je me suis concentrée… Toujours un peu de mal avec cette lourdeur tragique, à rentrer profondément dans la pièce mais au delà de mes préférences dont on se fout, il faut surtout retenir votre prouesse scénique. Je suis admirative du travail que vous avez du fournir pour nous offrir ce texte intégral. Vos jeux étaient justes et votre ton jamais ennuyeux. Bluffant! Tu as osé et tu as raison de vouloir dompter Phèdre. Tu es bourré d’envie et tu as soif de défis. Tu as la chance d’avoir des doux-dingues près de toi qui te suivent dans cette aventure. Bravo à toi, bravo à vous! Chapeau Monsieur Bazatole! C’est un honneur de te compter parmi mes amis! Racine doit sans doute sourire…

20161122_205940.jpg
Les comédien(ne)s

Dans les rôles de Panope et Aricie

Delphine Leroux
Delphine Leroux (Aricie et Panope)
Au collège, Delphine sèche ses cours de grec au profit des cours de théâtre. Les planches de la scène, elle les a d’abord foulées en remportant un radio-crochet avec le tube de Michel Fugain, « Une autre histoire ». L’âme sportive, elle se tourne alors vers la danse modern jazz. Parce que passé 30 ans, un sportif est un has-been, Delphine va améliorer ses performances de nouveau au théâtre en s’engageant avec la Compagnie des Bleus de Sassenage à défaut des Bleus tout court.

Au palmarès :
2010: « Morts de rire », sketches, mise en scène de Katia Juilliard
2011: « Après la pluie » de Sergio Beibel, mise en scène Philippe Bazatole
2012: « Brèves de comptoir » de Jean-Marie Gourio, mise en scène Herve Gardret
2013: « Non Si Paga » de Dario Fo, mise en scène de Philippe Bazatole
2014: « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand, mise en scène de Philippe Bazatole
2014: « Mort accidentelle d’un anarchiste », de Dario Fo, mise en scène de Ch Favaro
2015: Sacha Guitry une paire de gifles, mise en scène de Maud Hasdenteufel
Parce qu’il est trop tard pour fêter ses 30 ans, nous verrons Delphine participer à la célébration des 10 ans des Bleus et des 20 ans d’Emmaüs Sassenage en novembre 2016. Elle va aussi incarner Aricie et Panope dans le classique parmi les classiques de Racine, mis en scène par Philippe Bazatole : « Phèdre ».

Suzanne Verdet
suzanne
découvre le théâtre au collège, avec une adaptation d’histoires courtes de Pierre Gripari. Elle accroche immédiatement et s’inscrit l’année suivante dans un atelier qu’elle suivra pendant trois ans. Au lycée, elle crée un club de théâtre qui reprend des sketchs de la série Kaamelot. Parallèlement, elle se passionne pour la danse qu’elle pratiquera pendant douze ans. Elle a pris quatre ans de cours de guitare et de chant, et a également des notions en basse et piano. Après son bac S, comme … Sérieusement artiste, elle poursuit maintenant à Grenoble une licence Arts du Spectacle, car la scène est sa passion.

dans les rôles d’Oenone et Ismène

Anne Zouaoui
Anne Zouaoui (Oenone et Ismène)
Initiée au théâtre par ses profs de Français du collège Fleming  de Sassenage et du lycée Champollion de Grenoble, elle vit une belle aventure notamment dans Knock de Jules Romain dans le rôle de Mme Rémy, mis en scène par Jacqueline Vial, conseillère d’éducation.
Elle retrouve régulièrement la scène à l’âge adulte pour des spectacles de modern’jazz, de danses orientales ou africaines.
Ce n’est qu’en revenant vivre à Noyarey  qu’elle enchaîne les engagements avec la Cité de Sassenage; dans les cours de Stéphane Peraud (créations : collectif L’Affaire dans le rôle d’une diva déjantée, Comédiens sous surveillance à la Guinguette sur des textes de Florian Zeller et Joseph Conrad), de Laure Pinatel (Turbulences et petits détails de Denise Bonnal dans le monologue de la femme-loup), d’Emmanuelle François (La réunification des deux Corées de Joël Pommerat dans les rôles de Caroline, embrouilleuse de mariage ou de la jeune femme enceinte-rebelle, La Nuit de Valogne d’Eric-Emmauel Schmitt dans le rôle de Mademoiselle de la Tringle)
En 2011, sous la direction de Christian Rannou, elle retrouve la Guinguette dans un spectacle cabaret.
Elle voit son souhait réalisé de jouer un classique avec le projet Phèdre.

Astrid Heymann
Astrid Heymann (Oenone et Ismène)

Ce n’est curieusement pas dans son pays natal, en Allemagne, qu’Astrid se tourne vers le théâtre mais en France, 2 ans après son arrivée à Valence. Elle fait partie de 2 projets montés par le petit théâtre : « les noces des petits bourgeois » de B. Brecht, et « Paroles de femmes » avec les Zigomatiques (1996). A Grenoble, pas question de lâcher le fil, elle essaie d’acquérir des techniques dans divers ateliers avec Yvon Chaix, Benoit Olivier; Stephane Perraud (la Cité) ou récemment avec Alain Bertrand (clown). Pendant un séjour de 3 ans aux US (Chicago 2001 – 2004)) elle fait partie d’une troupe amateur à Western Springs avec un petit rôle dans « The General from America ». C’est avec les Bleus de Sassenage et dans la mise en scène de Philippe Bazatole qu’elle a pu jouer des rôles importants dans « Propriété condamnée » de Tennessee Williams (2006), « 5 filles couleur pêche » d’Alan Ball, « Après la pluie » de Sergi Belbel et « Cyrano » de E. Rostand; autre rôle dans « les 10 petits nègres » de A. Christie, et une lecture jouée « La Séparation » de Véronique Olmi qui était une belle aventure … qui continue avec Phèdre.

Dans le rôle de Phèdre

Lauranne Coignard
Lauranne Coignard (Phèdre)
Enfant, Lauranne suit des cours de théâtre auprès de Catherine Depont (Dreux). Ces cours étaient basés sur l’expression corporelle, le travail à partir de l’improvisation des enfants et la mise en scène de petits textes. Issue d’un milieu artistique (sculpture et peinture), elle grandit dans la philosophie de la libre expression sans notion de compétition (selon les travaux d’Arno Stern). Une fois adulte, elle retourne vers le théâtre en intégrant l’atelier impro mime et théâtre en langue des signes française (Compagnie du Bonheur, Tours) où elle joue dans les adaptations de Repas de famille de Jacques Prévert, un extrait du Malade imaginaire de Molière et La Belle au bois ronflant de Usuario. Elle reprend aussi le violon dans un orchestre à corde amateur. D’abord étonnée de la proposition de Philippe Batazole de jouer dans Phèdre, elle accepte avec plaisir de rejoindre la compagnie Multiplicolore pour le rôle de Phèdre.


Dans les rôles d’Hippolyte et de Thésée

Clément Jouanneau
Clément Jouanneau (Hippolyte et Thésée)
entre à la ligue1pro38 afin de s’initier à l’art de la scène. Habitué jusqu’alors à des petits sketchs de temps à autres et à un rôle de clown qu’il affectionne particulièrement, il prend tout de suite du plaisir dans l’exercice du théâtre d’improvisation. Il y prendra des cours durant cinq années auprès de professionnels comme Thierry Viejo Del Val, Alain Fert, Sylvie Chalubert et Damien Jacquier. Il rejoint la troupe d’improvisation Les Bandits Manchots en 2013 cette fois en tant que professionnel. Il abandonne la voie professionnelle après quelques mois pour se recentrer sur ses études, mais continue sa vie de comédien à nouveau en tant qu’amateur aux Bandits Manchots et à la Ligue1pro38. Il effectue également un stage de clown afin de connaître les bases de cet art.

Intéressé également par le travail devant la caméra, il passe un casting pour la saison 2 de la websérie amateur Black-out . Le courant passe tout de suite avec l’équipe de tournage et il enchaîne alors les projets vidéos avec Thug’z Production (Courts métrages, webséries Warning, Thugy Style,…)
Il a déjà participé à de nombreux spectacles d’improvisations amateurs comme professionnels, et commence à donner des cours en 2015.
Durant l’année 2015-2016, il entre à LATIAG, troupe d’improvisation grenobloise amateur. Il se lance également dans le théâtre classique sous la houlette du metteur en scène Philippe Bazatole dans la célèbre tragédie de Racine : Phèdre.

Aux costumes !

Marieke Richard
564112_491036524247205_809995389_n

habille toute la troupe avec patience et talents. Ses aiguilles se sont déjà affichées dans Burn Aout, création de la compagnie Multiplicolore en 2015.

A la musique !

Olivia Haviland

nous fait le plaisir de collaborer à nouveau avec nous avec une création originale pour ce spectacle. Sur cette même corde, elle avait déjà écrit et joué pour Cyrano de Bergerac, mais elle en a plusieurs sous son archet : http://www.oliviahaviland.fr/

Pour la réalisation du clip vidéo  !

Valentin Radlo
la photo de profil de Valentin Radlo

nous a encore une fois, donné  son temps, et son talent comme pour tout ce qu’il entreprend, et nous le remercions bien bas !

Dans le rôle de Théramène et à la mise en scène

Philippe Bazatole
Philippe Bazatole (Théramène et Mise en scène)
n’a pas de métadiscours sur ce qu’il fait selon un mot de Yasmina Reza.
En  1983, il est recruté  par Jacques Weber pour Spartacus au Théâtre du 8ème de Lyon. S’en suivront quelques années d’intermittence en pointillé, puis une longue absence qui nous le fait réapparaitre auprès de Richard Navarro avec lequel il reprend un plaisir certain à jouer, beaucoup en improvisation. Quelques années à la Cité de Sassenage plus tard, il crée la compagnie des Bleus de Sassenage qui produira 27 spectacles, dont 3 qu’il écrit et 12 qu’il met en scène. En 2013, il crée le festival de théâtre en plein air « A la Bastille » du 1er au 15 août, sur une casemate du fort de Grenoble, festival fort de 30 spectacles  lors de sa troisième édition. Enfin en 2015, création de la compagnie de théâtre Multiplicolore pour porter son nouveau projet, Phèdre dans lequel il joue Théramène.

– 2007 Propriété condamnée de T.Williams – mise en scène de trois pièces en 1 acte.
– 2008 L’ouest, le vrai de Sam Sheppard – mise en scène et jeu.
– 2008 Cinq filles couleur pêche d’Alan Ball – mise en scène.
– 2009 La vérité toute nue de David Lodge – mise en scène.
– 2009 Emmaüs, 60ème épisode, l’aventure continue – écriture et mise en scène.
– 2009 10 petits nègres d’Agatha Christie – jeu
– 2010 Morts de rire – jeu.
– 2010 Lui de Philippe Djian – mise en scène et jeu.
– 2011 Marius de Marcel Pagnol – jeu.
– 2011 Après la pluie de Sergi Belbel – mise en scène.
– 2011 Melusik, 160 ans d’harmonie de Sassenage – coécriture et mise en scène.
– 2011 L’atelier de Jean-Claude Grumberg – jeu
– 2012 Brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio – jeu.
– 2012 Faut pas payer de Dario Fo – Mise en scène.
– 2013 Cyrano de Bergerac, texte intégral, 25 comédiens – mise en scène.
– 2014 Mort accidentelle d’un anarchiste de Dario Fo – jeu
– 2015 Les tribulations d’un mâle abandonné de Frédéric Defresnne – mise en scène.
– 2015 Burn Août de Philippe Bazatole – écriture, mise en scène et jeu.
– 2016 Phèdre de Jean Racine – Mise en scène et jeu.